{{(le 12 mars, à 01h24 Heure locale) Mise à jour
}}

{{Important}} Nous rappelons que l’absorption de capsules d’iode n’est pas un acte anodin. De plus, un usage prématuré en annule les effets escomptés sur la glande thyroide en cas d’exposition à des radiations. La prise des comprimés ne doit donc avoir lieu qu’en cas d’extrême urgence. En conséquence, nous laissons aux autorités japonaises le soin de juger du moment où il sera devenu opportun d’en absorber.

Des explosions ont été constatées à la centrale nucléaire Fukushima I (dai-ichi). Leur origine n’est pas déterminée avec précision pour l’instant.

Selon les déclarations officielles du secrétaire général du gouvernement, qui se base sur les expertises de la compagnie d’électricité japonaise TEPCO, le cœur du réacteur serait intact et l’explosion serait due à une fuite d’hydrogène.

L’Ambassade continue de suivre de très près l’évolution de la situation comme elle le fait depuis le début de l’après-midi, en contact à la fois avec Paris et avec les autorités japonaises. Le vent, qui déterminera la direction suivie par un éventuel nuage – dont l’existence n’est pas avérée à 19h55 – est orienté est – c’est à dire vers le Pacifique – jusqu’au 15 mars à 24 heures. C’est un élément plutôt favorable.

Nous recommandons à nos ressortissants de suivre en toutes circonstances les consignes des autorités japonaises. Il est notamment conseillé de se calfeutrer dans leur domicile (il faut couper les systèmes d’aération), de faire des provisions de bouteilles d’eau potable.

Information sur le vent -[ Site de l’Agence météorologique du Japon->http://www.jma.go.jp/en/jikei/313.html]

{{Re-entry permit :}} les autorités japonaises ont prévu des dispositions particulières pour les titulaires d’un visa de long séjour qui souhaitent quitter temporairement le Japon et qui n’ont pas encore de permis de retour (« re-entry permit »). Les intéressés peuvent obtenir ce permis à l’aéroport, au moment du départ, en le réclamant à l’officier d’immigration.

{{Situation des ressortissants français à Sendai :}}

La situation est stable à Sendai et le moral des Français reste bon. Le directeur de l’Alliance française à Sendai, M. Roger-Coquard avec qui nous sommes en contact étroit, fait état d’un centre-ville peu touché par les destructions. C’est surtout la périphérie qui concentre l’essentiel des dégâts.

Il n’y a toutefois pas d’eau potable, ni d’électricité et il est devenu impossible de trouver des bouteilles d’eau en ville.

L’approvisionnement en eau va donc commencer à être problématique.

Les moyens de télécommunications (téléphones, ordinateurs) seront bientôt hors d’usage, leur batterie arrivant à épuisement.

Dans ce contexte, M. Roger-Coquard a pu donner des nouvelles rassurantes pour une vingtaine de ressortissants français présents dans cette ville et sa région. Il redouble d’efforts pour tenter d’entrer en contact avec les Français dont on est toujours sans nouvelle.

D’après les autorités locales (police, pompiers), aucune victime étrangère n’a été recensée pour le moment.

{{Contacts :}}

Ministère des Affaires étrangères, centre de crise : 01-43-17-56-46

Ambassade de France, cellule de crise : 0081-3-5798-6000 (depuis la France)

(03)-5798-6000 (depuis le Japon)

Courriel : [email protected]

{{Etat du trafic :}}

Métro : Reprise du trafic à partir de 7h. Trafic assuré à 30-50% à Tokyo sur les lignes de métro.

Reprise du trafic sur la Yamanote Line (12h30)

La Keisei Dentetsu annonce l’annulation de toutes ses « Skyliner » pour aujourd’hui. Pas de reprise en vue pour la Narita Express. Pas de bus-limousine (Keisei).

Pour se rendre à l’aéroport de Narita :
– Le trafic est assuré à 30% sur la Sobu Yokosuka Line (Kaisoku Airport Narita) au départ de Tokyo ou Kinshicho.
– Reprise des trains omnibus de la Keisei Honsen (stations desservies : Ueno, Nippori…etc.)
– Reprise des trains omnibus de la Narita Sky Access Line au départ de Ueno ou Nippori avec changement à Takasago.
*Veuillez noter que le trafic reste tout de même très perturbé.

Le trafic ferroviaire reprend en direction du sud, à raison de un train sur trois à un train sur deux. Aucun train vers le nord depuis Tokyo.

Pour les informations sur le métro ou le trafic ferroviaire, cliquez [ici->http://traffic.yomiuri.co.jp/trains/] ou [ici->http://www.bousai.metro.tokyo.jp/japanese/infotraffic/index.html] (sites en japonais)

Le trafic aérien revient progressivement à la normale. Décollage et atterrissage sont désormais autorisés à Narita.

{{Dernières informations :}}

Nouveau bilan provisoire : plus de 1600 morts et disparus.

La compagnie d’électricité japonaise Tokyo Electric Power (Tepco) a averti samedi d’un risque d’interruption de l’alimentation électrique dans la capitale et alentours, en raison des dommages causés par le séisme de vendredi dans les centrales qui alimentent la région. Tepco appelle les citoyens à réduire leur consommation de courant, estimant que la demande pourrait atteindre en fin d’après-midi une puissance excédant ses capacités.

Le premier ministre japonais a demandé aux habitants d’évacuer dans un rayon de 10km autour de la centrale #1 de Fukushima et dans un rayon de 3km autour de la centrale #2, selon la télévision publique NHK.

Une coupure d’électricité massive touche la région du Nord-Est affectant 4.4 millions de ménages.

La ville de Kesennuma, près de Sendai est en proie à d’importants incendies. Un tiers de sa superficie a été submergé par le tsunami.

Ce sont désormais 4 trains qui sont portés disparus à la suite du tsunami qui a frappé le Nord-Est du Japon.

Les préfectures de Nagano et Niigata ont également été à leur tour touchées par un séisme de magnitude 6.7, à 03h59 cette nuit.

Le Ministère de la Défense japonais envoie 300 avions et 40 navires.

1 100 personnes sont bloquées à l’aéroport de Sendaï.

De 200 à 300 corps ont été découverts sur la plage de Sendai selon l’agence Jiji.

PARTAGER