Kouriles: le Japon hostile aux plans d’investissements russes

Le Japon ne voit pas d’un bon œil le souhait de la Russie d’attirer des entreprises sud-coréennes dans les Kouriles du Sud pour favoriser leur développement économique, a annoncé mercredi le secrétaire général du gouvernement nippon Yukio Edano lors d’une conférence de presse à Tokyo.

« Toutes les actions de la Russie qui partent du principe que les îles lui appartiennent vont à l’encontre de notre position », a indiqué M. Edano.

Selon les médias, le ministre du Développement régional de la Russie, Viktor Bassarguine a déclaré la veille avoir transmis la liste des projets d’investissements prévus dans le cadre du programme fédéral « Développement des îles Kouriles d’ici jusqu’à 2015 » aux investisseurs sud-coréens potentiels.

Selon le ministre russe, le développement de l’énergie (notamment l’utilisation des sources alternatives) et de la pêche, ainsi que la création de nouveaux logements doivent être les axes principaux du programme.

Le Japon estime que les îles des Kouriles du Sud (Shikotan, Itouroup, Kounachir et Habomai) ont été rattachées illégalement à l’Union soviétique à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Ce différend empêche depuis 65 ans la signature d’un traité de paix entre les deux pays.

[© 2011 RIA Novosti->http://fr.rian.ru/world/20110202/188514503.html]