La Chine a rappelé avec insistance au Japon qu’il devait accélérer le processus de destruction des armes chimiques qu’il a abandonné en Chine durant la Seconde Guerre mondiale.

« Nous attendons que le Japon fasse le maximum pour accélérer le processus de destruction des armes chimiques abandonnées et éliminer les risques concernés le plus tôt possible », a déclaré mardi le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Qin Gang lors d’une conférence de presse.

Les remarques de Qin sont intervenues après que s’est ouvert lundi à Tokyo un procès intenté par deux élèves de la province du Jilin (nord-est) qui ont été blessés en 2004 par des armes chimiques abandonnées en Chine par l’armée japonaise. Ils ont porté plainte en justice au début de cette année.

Qin a indiqué que les armes chimiques abandonnées par le Japon constituaient un des crimes commis par les aggresseurs japonais durant la Seconde Guerre mondiale et que ces armes continuaient à menacer gravement la vie et la propriété des habitants et l’environnement local.

« Nous espérons que le Japon peut appliquer la Convention sur les armes chimiques, respecter les engagements pris dans le mémorandum qu’il a signé avec la Chine, et assumer sa responsabilité », a-t-il conclu.

[Xinhua->www.french.xinhuanet.com]

PARTAGER