Le Premier ministre japonais Taro Aso a révélé un paquet de stimulus économique de 26,9 mille milliards de yens (272 milliards de dollars américains) pour consolider la seconde plus grande économie mondiale dans le contexte de crise financière mondiale actuelle.

Lors d’une conférence de presse, M. Aso a déclaré que le monde entier souffre de la tornade financière, et que l’économie et le système financier du Japon seront certainement touchés.

La chose la plus importante est de « garantir la sécurité des foyers moyens » et « d’apaiser les inquiétudes concernant leurs moyens d’existence ».

Ce paquet comprend également des crédits et des prêts pour soutenir les petites entreprises, une baisse des péages régionaux et notamment 2.000 milliards de yens de bénéfices qui seront reversés aux foyers d’ici la fin du mois de mars, selon le Premier ministre.

De plus, il y aura une baisse des primes pour le programme d’assurance nationale chômage et des bonus pour inciter les entreprises à recruter des employés à temps plein.

Le paquet de stimulus intervient à la suite du budget de 11,7 mille milliards de yens supplémentaires approuvé par le parlement.

Avec l’effondrement de la banque d’investissement Lehman Brothers, les ondes de la crise financière se sont abattues sur le Japon.

Lundi, les bourses de Tokyo ont poursuivi leur descente, le Nikkei atteignant son record le plus bas en 26 ans, 7 162,97.

Et le yen s’est renforcé face à la plupart des principales devises, y compris le dollar américain. L’appréciation du yen ne fait qu’empirer la perspective déjà sombre de l’économie du pays basée sur les exportations, nuisant aux entreprises comme Toyota et Sony, rendant plus chers à l’étranger les produits japonais et réduisant la valeur des profits réalisés à l’é tranger lors de leur conversion en yen.

Enfin, la situation économie complique encore plus l’obtention de prêts pour les PME, car les banques deviennent plus prudentes.

[Xinhua->www.french.xinhuanet.com]

PARTAGER