La fille des enfers – Jigoku Shôjo en version originale – est un titre quelque peu atypique : chaque chapitre raconte une histoire indépendante… en réalité, l’histoire d’une vengeance ! Car la fille des enfers, ici, existe bel et bien, et peut être appelée en cas d’extrême nécessité sur un site internet qui n’apparaît qu’à minuit.
C’est souvent sans conviction que les êtres brisés écrivent sur le mystérieux site le nom de leur bourreau. À leur grande stupéfaction, l’écho de leur affliction trouve une réponse sous la forme d’une jeune fille au regard sombre, Aï Enma, qui promet de mettre un terme à leur tourment dès qu’ils le souhaitent.
Mais la contrepartie est lourde : si les tortionnaires, criminels et autres manipulateurs sont bel et bien définitivement mis hors d’état de nuire, la victime inquisitrice se voit, le jour de sa mort, directement envoyée en enfer. Un prix que n’acceptent de payer que les âmes les plus accablées, dont la pureté s’est vue souillée par les vices d’autrui…

www.mangatec.fr

PARTAGER