Environ 500 militants pro-Tibet ont manifesté à Tokyo leur inquiétude que les JO de Pékin ne fassent oublier les troubles de la mi-mars dans ce territoire annexé depuis 1950 par la Chine et la répression qui s’en est suivie.

« S’il vous plaît, n’oubliez pas la question du Tibet », a déclaré Obara Kalden, un Indien d’origine tibétaine installé dans la capitale du Japon, aux autres militants rassemblés à Roppongi, un quartier très animé de Tokyo.

Agitant des drapeaux tibétains, les protestataires ont crié en choeur : « Le Tibet aux Tibétains. Cessez de tuer au Tibet. Chine, fiche le camp du Tibet ».

www.rtbf.be

PARTAGER