Un train Kyoto-Copenhague prêt à entreprendre un voyage de 9000 kilomètres

Le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), l’Union internationale des chemins de fer (UIC) et le WWF, ont annoncé le lancement prochain d’un train reliant Kyoto à Copenhague, capitale du Danemark où la conférence des Nations Unies tâchera de trouver un accord sur la lutte contre le réchauffement climatique qui succédera en 2013 au Protocole de Kyoto.

Ce voyage en train hautement symbolique a pour but d’attirer l’attention sur les négociations internationales sur le climat.

Le voyage de 9000 kilomètres entre Kyoto et Copenhague durera un mois. Alors que le secteur des transports représente un cinquième des émissions de CO2, celles-ci sont appelées à doubler dans les 40 prochaines années.

En tant que moyen de transport « vert », le train Kyoto-Copenhague entend également sensibiliser aux modes de transport alternatifs.

Transporté par ferry du Japon au continent, le train sera alimenté à 100% en énergies renouvelables et comme le souligne le PNUE dans un communiqué, « {il passera par la Russie, où le réchauffement de la région de Sibérie risque de libérer dans l’atmosphère des milliards de tonnes de méthane et de dioxyde de carbone} ».

Attendu le 5 décembre à Bruxelles, le Kyoto-Copenhague accueillera à son bord quelque 400 négociateurs qui participeront alors à une conférence de 12 heures. Le train restera ensuite en gare de Copenhague pendant les deux semaines que durera le sommet international sur le climat, « {où il servira de lieu d’exposition sur les solutions vertes pour le transport} ».

Réunis à Bangkok depuis lundi et jusqu’au 9 octobre, les négociateurs de près de 180 pays se retrouveront une dernière fois à Barcelone, au début du mois de novembre, avant la conférence internationale de Copenhague dont l’issue est encore incertaine moins de 100 jours avant son lancement.

[Source : Maxi Sciences->http://www.maxisciences.com/r%E9chauffement-climatique/climat-un-train-kyoto-copenhague-pret-a-entreprendre-un-voyage-de-9000-kilometres_art3858.html]