Des chercheurs de l’université de médecine de Tokyo affirment que l’usage du téléphone portable n’augmente pas le risque de cancer…

L’étude menée par les médecins nippons portait sur l’impact des radiations issues des téléphones portables sur les différentes zones du cerveau. Et pour eux, la réponse est limpide comme de l’eau de roche, utiliser son portable ne nuit pas à la santé. Le document a été publié par la très sérieuse revue spécialisée d’origine britannique : The Journal of Cancer.

En ce qui concerne la méthodologie de l’étude, les scientifiques ont comparé les effets de l’utilisation du téléphone sur les cerveaux de 322 patients souffrant de cancer, avec les cerveaux de 683 personnes en parfaite santé.

Ils ont également étudié les effets des radiations des différents modèles sur des zones précises de notre cerveau. « Malgré des techniques avancées d’analyse, nous n’avons pas été en mesure de prouver un quelconque lien entre l’usage du téléphone portable et l’apparition du cancer du cerveau » explique Naohito Yamaguchi, le responsable de la recherche.

Cela fait plus de 60 ans que les chercheurs de tous les pays, étudient l’effet des fréquences radio sur le corps humain.

L’intérêt du grand public pour cette question va grandissant. Il faut dire que désormais la communication est à tous les étages. Les enfants des pays riches disposent de leur terminal dès l’age de 10 ans.

Depuis les premiers téléphones apparus dans les années 80, le taux de cancer du cerveau n’a pas vraiment évolué. Une preuve pour certains que la téléphonie mobile n’a pas d’impact sur notre cerveau. Reste que le principe de précaution doit prévaloir, par exemple il est encore trop tôt pour connaître les effets à long terme des mobiles sur notre santé. C’est d’ailleurs, ce qu’a décidé le gouvernement français sur ce sujet.

Source : www.silicon.fr

PARTAGER