Une majorité des Japonais juge que le chef de l’opposition doit démissionner

Le principal dirigeant de l’opposition japonaise, Ichiro Ozawa, président du Parti démocrate du Japon (PDJ), est sous haute pression, près de 57% des personnes interrogées dans le cadre d’un sondage téléphonique se disant convaincues qu’il devrait démissionner, a rapporté dimanche le journal Mainichi Shimbun.

Seulement 33% des sondés ont indiqué que la démission de M. Ozawa n’était pas nécessaire.

Le sondage a été mené vendredi et samedi suite à l’arrestation mardi de Takanori Okubo, principal secrétaire de M. Ozawa, qui est soupçonné d’avoir accepté des dons de deux organisations politiques liées à Nishimatsu Construction Co. une entreprise du bâtiment.

M. Ozawa a affirmé n’avoir commis aucune erreur mais il a réaffirmé qu’il envisageait de démissionner avant les prochaines élections législatives.

[Xinhua->http://www.french.xinhuanet.com/french/2009-03/08/content_832366.htm]