« {Aspirant sincèrement à une paix internationale, fondée sur la justice et l’ordre, le peuple japonais renonce à jamais à la guerre, en tant que droit souverain de la nation. […] Il ne sera jamais maintenu de forces terrestres, navales et aériennes, ou autre potentiel de guerre. Le droit de belligérance de l’État ne sera pas reconnu.} »

Intouchable dans les termes, l’article 9 de la Constitution du Japon, rédigé en 1946 par l’occupant américain, est pourtant contourné dans les faits.

64 ans après la défaite japonaise et 20 ans après la mort d’Hirohito, ses « forces d’autodéfense »- nom officiel qu’elles se donnent- constituent, aujourd’hui, l’une des cinq premières armées au monde.

Dans son documentaire qui mêle images d’archives et entretiens avec des philosophes, des historiens et des juristes, Kenichi Watanabe donne à comprendre la portée de l’article 9. Il confronte les arguments de ceux qui veulent défendre sa dimension pacifique et de ceux qui réclament le droit à la guerre. Et livre, ce faisant, une remarquable leçon d’histoire, passée et à venir.

{{Le Japon, l’empereur et l’armée, ce mercredi, à 20 h 45, sur Arte.}}

[Source : Nicolas Emeriau, Ouest France->http://www.ouest-france.fr/actu/loisirsDet_–B-Au-Japon-une-armee-qui-fait-debat-B-_9576-1078793_actu.Htm]

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentBases au Japon: les USA prêts à discuter
Article suivantLe gouvernement nippon maintient la politique de chasse à la baleine