La Japonaise Yoshimi Ozaki a remporté dimanche, pour la première fois de sa carrière, le marathon féminin de Tokyo en 2h23’30 ». L’athlète de 27 ans a devancé sa compatriote Yuri Kano de 57 secondes et la Britannique Mara Yamauchi de 1’33 après avoir semé la favorite, la Japonaise Yoko Shibui, finalement 4e, à environ trois kilomètres de l’arrivée. Salina Kosgei, la première Kényane est 5e.

Shibui, qui s’était adjugée le marathon de Berlin en 2004, a pris la tête de la course au 9e kilomètre en compagnie de la Kényane Magdaline Chemjor et compté jusqu’à 100 mètres d’avance sur ses poursuivantes, avant de se faire rattraper puis doubler par Ozaki, qui avait pris la 2e place du marathon d’Osaka en mars 2008, derrière sa compatriote Yurika Nakamura. «Il y avait tellement de spectateurs qui m’encourageaient. Ils m’ont vraiment aidée», a apprécié la gagnante. (Avec AFP)

Le classement :
1. Yoshimi Ozaki (JAP) 2h23’30 »
2. Yuri Kano (JAP) 2h24’27 »
3. Mara Yamauchi (GBR) 2h25’03 »
4. Yoko Shibui (JAP) 2h25’51 »
5. Salina Kosgei (KEN) 2h30’34 »
6. Svetlana Zakharova (RUS) 2h30’42 »
7. Yukiko Matsubara (JAP) 2h34’39 »

[LEQUIPE->http://www.lequipe.fr/Athletisme/breves2008/20081116_104635_double-nippon-a-tokyo.html]

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentSomalie: Les pirates libèrent un bateau japonais détourné et 22 marins
Article suivantUn vol Paris-Osaka annulé suite à la grève d’Air France