Une déclaration conjointe a été faite à l’issue de la rencontre entre le président des Etats-Unis et le Premier ministre japonais qui s’est déroulée entre les deux hommes le jeudi 25 avril. Le bilan est mitigé.

Barack Obama avec l'empereur Akihito et le Premier ministre japonais Shinzo Abe en arrière-plan. (source: William Ng, gouvernement fédéral des Etats-Unis)
Barack Obama avec l’empereur Akihito et le Premier ministre japonais Shinzo Abe en arrière-plan. (source: William Ng, gouvernement fédéral des Etats-Unis)

Une visite à l’empereur du Japon, Akihito, était aussi de mise. Concernant les pourparlers, le Japon attendait certaines choses des Etats-Unis et la réciproque est vraie. Concernant l’Accord de Partenariat Trans-Pacifique (ou TPP), les négociations n’ont abouti à rien, notamment sur le domaine de l’agriculture (réduction des taxes sur le bœuf et le porc provenant des Etats-Unis) et de l’automobile (moins d’exigence aux frontières japonaises sur les mesures de sécurité des véhicules américain). Les négociations devraient se poursuivre entre Akira Amari, le ministre chargé du TPP et le représentant américain du commerce international, Michael Froman.

La prolongation de ces discussions concernant ce partenariat n’a pas empêché Barack Obama d’insister sur ce que stipule l’article 5 de la coopération mutuelle entre leurs deux pays. Selon cet article, les Etats-Unis doivent aider le Japon à protéger son territoire et le président américain reste ferme sur sa position, considérant que les îles Senkaku tombent bien sous l’administration du Japon. Les deux dirigeants s’opposent à un règlement du conflit par l’intimidation.

La Chine ne voit pas d’un bon œil cette visite à Tôkyô et l’a déjà montré auparavant en n’hésitant plus à critiquer frontalement la politique des Etats-Unis en présence de diplomates américains. Le gouvernement chinois voit le rapprochement des Etats-Unis dans la région Asie Pacifique comme un obstacle à ses ambitions économiques et souveraines. Tôkyô et Washington ont aussi renouvelé leur soutien aux pays de l’ASEAN, dont certains de leurs membres sont impliqués dans un conflit territorial avec la Chine (les Philippines, le Vietnam), en leur apportant les besoins nécessaires à la surveillance de leurs zones maritimes.

Le gouvernement japonais et le gouvernement américain ont aussi ré-affirmé leur volonté de ne pas laisser la Corée du Nord se doter d’armes nucléaires. Barack Obama a aussi rencontré les familles des otages japonais retenus là-bas et a promis de mettre en marche tous les moyens possibles pour les libérer. Le président américain apporte aussi son soutien sur la révision de la Constitution pacifique afin que le Japon puisse se doter du droit d’auto-défense.

Claire Bouyssou – sources : The Japan Times, Asahi Shimbun 1, Asahi Shimbun 2, The Japan News, Le Figaro

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentSoirée de rencontres franco-japonaises au Rotary Club
Article suivant« Lost in Fukuoka », le nouveau livre aux éditions de Juillet

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.