Des moines bouddhistes de Chine et du Japon ont organisé une assemblée religieuse lundi à Nanjing, capitale de la province chinoise du Jiangsu (est), pour se souvenir des victimes du massacre de Nanjing.

Parmi les participants à cette cérémonie qui s’est tenue au Mémorial des victimes du massacre de Nanjing, on pouvait compter 15 moines de 6 temples bouddhistes japonais, plus de 50 moines et bouddhistes chinois, ainsi que 30 survivants et des membres de familles de victimes.

Ce lundi marque le 73e anniversaire du massacre de Nanjing.

She Ziqing, un survivant de 78 ans qui a participé à la cérémonie, raconte que chaque année lors des commémorations, « ma famille, qui a été cruellement assassinée par les envahisseurs japonais, me manque. J’espère que toutes les victimes peuvent reposer en paix ».

Les troupes japonaises ont occupé Nanjing le 13 décembre 1937, et massacré plus de 30 000 personnes pendant six semaines, dont des soldats désarmés et des civils.

Lundi, le projet de prolonger le mur du Mémorial sur lequel les noms des victimes ont été gravés, a pu commencer. Une fois prolongé, le mur comprendra 10 324 noms, a déclaré Zhu Chengshan, conservateur du Mémorial.

Source: [CRIOnline.com->

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentLe marché de Noël de Strasbourg à Tokyo
Article suivantSatisfecit arabo-nippon des résultats du 2è forum économique arabo-japonais