Dans la revue de presse du vendredi 26 mai, nous aborderons : les tentions entre les partis du Kômeitô et du Parti Libéral Démocrate, les nouvelles sanctions contre la Russie adoptées par le Japon, ainsi que les vagues de grippes accentuées par un affaiblissement du système immunitaire de la population.

Dissolution de la coalition

Le Kômeitô, parti membre de la coalition au pouvoir, a transmis sa décision de ne pas recommander de candidat du Parti Libéral Démocrate (PLD), son allié, aux prochaines élections de la Chambre des représentants de Tôkyô. Cette décision reflète une certaine frustration suite aux retours défavorables du PLD sur la recommandation d’un candidat du Kômeitô pour être élu gouvernant du 28ème arrondissement de Tôkyô. De plus, le Kômeitô a décidé de ne pas coopérer avec le PLD lors des prochaines élections de l’Assemblée Métropolitaine de Tôkyô qui permettent d’élire les membres du parlement de la capitale en 2025. Cette suite d’évènements, qui traduisent des tensions entre les deux partis, font naître des hypothèses telles qu’une dissolution de la coalition dans le pire des cas. Au même moment, alors que ces spéculations montaient en visibilité, le PLD et le Kômeitô ont tenu une réunion discutant des disparités entre les petites et les grandes circonscriptions après une réforme des votes de la Chambre des représentants.

Nouvelles sanctions

Ce vendredi, au terme du G7, le Japon a accepté les nouvelles sanctions à l’encontre de la Russie. Cela inclut notamment le gèle des avoirs de 24 individus et 78 groupes en lien avec des organisations militaires russes, ainsi que de très fortes restrictions à l’export de matériaux pouvant renforcer les bases militaires russes. Le Secrétaire général du Cabinet, Hirokazu Matsuno, a annoncé lors d’une conférence de presse que le Japon s’est aligné avec les pays membres du G7 pour maintenir les sanctions contre la Russie et que Tôkyô s’est engagé avec la communauté internationale pour venir en aide à l’Ukraine. Il a aussi critiqué l’accord entre la Russie et la Biélorussie qui officialise le déploiement d’armes nucléaires tactiques de Moscou. « Étant la seule nation dans le monde à avoir souffert d’attaques nucléaires, le Japon pense que la menace nucléaire de la Russie et son utilisation sont absolument inadmissibles » a déclaré Hirokazu Matsuno. 

Vagues de grippe

La saison des infections de grippe n’a pas cessé après le début du printemps. Des experts attribuent se prolongement des infections à un affaiblissement des systèmes immunitaires liés aux relâchement des mesures anti-covid. Ces infections de masse ont poussé certains établissements scolaires à fermer leurs portes après une très grande hausse des cas en février. « C’est la première fois que nous avons autant de cas d’infection » explique un fonctionnaire d’un lycée privé à Ôita où 500 personnes, incluant des membres du personnel et des élèves, ont été contaminées entre le 11 et le 22 mai. Les experts ont aussi émis l’hypothèse que les mesures anti-covid, qui auraient permis de prévenir de ces infections de masse de grippe au début de l’année 2020, ont, par conséquent, affaibli le système immunitaire des individus. Ils avertissent aussi d’un possible retour de ces vagues de grippe cet hiver.

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentCoopération financière | Véhicules militaires | Melons de luxe
Article suivantÉdito nº56 : « Panem, circenses & shôganai »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.