Dans la revue de presse du jeudi 30 juin, nous aborderons : le renforcement de la coopération avec l’OTAN, la rencontre entre le Japon, la Corée du Sud et les États-Unis, et la levée de l’ordre d’évacuation à Okuma.

Renforcement de la coopération avec l’OTAN

Le Japon souhaite renforcer considérablement son partenariat avec l’OTAN. En effet, pour le Premier ministre, Fumio Kishida, la sécurité de l’Europe est indissociable de celle de l’Asie. L’OTAN a invité quatre pays partenaires, dont le Japon, à assister au sommet. Ensemble, ils ont convenu de créer une feuille de route pour une coopération élargie. Celle-ci garantira « une consultation politique plus étroite et un travail conjoint sur des questions d’intérêt mutuel » comme indiqué par le gouvernement. Par ailleurs, Kishida a déclaré qu’il souhaitait mettre à jour son propre document de partenariat avec l’OTAN. Kishida a aussi insisté sur le fait que les pays devaient faire preuve d’unité pour que des tentatives similaires à celle menée par la Russie ne puissent pas réussir.

Rencontre entre le Japon, la Corée du Sud et les États-Unis

Les dirigeants du Japon, des États-Unis et de la Corée du Sud se sont rencontrés en marge du sommet de l’OTAN. Il s’agit du premier sommet entre les trois nations depuis environ cinq ans. Lors de celui-ci, ils ont convenu de renforcer la coopération dans la région indo-pacifique. Mais aussi de travailler ensemble pour faire face au développement des armes nucléaires et des missiles balistiques de la Corée du Nord. En effet, les dirigeants sont préoccupés par le septième essai nucléaire de la Corée du Nord qui pourrait être effectué prochainement. Par ailleurs, les dirigeants auraient aussi discuté de mesures visant à renforcer les sanctions contre Pyongyang.

Ordre d’évacuation levé à Okuma

Un ordre d’évacuation imposé en raison de niveaux de radiation élevés a été levé dans une partie d’Okuma. C’est la première des deux municipalités abritant la centrale de Fukushima Daiichi qui va être en partie habitable à nouveau. Sur les 5 888 résidents que comptait la partie de la ville qui rouvre, seulement 49 personnes sont revenues. La municipalité vise à ramener la population à 2 600 habitants dans cinq ans. Actuellement, une zone totalisant environ 337 km2 dans sept municipalités de Fukushima reste interdite à cause des radiations. Les travaux de décontamination se poursuivent dans les autres zones touchées par la catastrophe.

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentSommet de l’OTAN | Coopération bilatérale | Salaire minimum
Article suivantAccord maritime | Commémoration | Économies d’énergie

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.