Une entreprise agroalimentaire japonaise a retiré du marché samedi des milliers de petits pains, fabriqués avec du lait fourni par l’une des sociétés chinoises impliquées dans le scandale du lait frelaté.

L’entreprise japonaise Marudai Food, basée à Osaka (centre-ouest), a annoncé que cinq types de petits pains industriels qu’elle commercialise avaient été fabriqués avec du lait fourni par Yili, l’un des fabricants chinois dont certains produits contenaient de la mélamine, une substance chimique dangereuse. « Nous ne savons pas si les produits sont contaminés et, même s’ils l’étaient, nous pensons que le produit chimique devrait être présent en quantité substantielle pour affecter la santé des consommateurs », a déclaré un porte-parole de Marudai Food. « Mais nous décidé de rappeler ces produits pour des raisons éthiques », a-t-il ajouté. L’adjonction de la mélamine, destinée à faire apparaître le taux en protéine du lait plus élevé, a tué quatre nourrissons et rendu 6.244 enfants malades en Chine, selon le dernier bilan officiel communiqué jeudi. Des traces de cette substance chimique ont été découvertes dans des produits commercialisés par trois des plus importantes entreprises laitières de Chine, dont Yili. La population japonaise est très soucieuse de sécurité alimentaire et les autorités sont sur le qui-vive vis-à-vis de toute entorse aux règles d’hygiène. Le ministre japonais de l’Agriculture, Seiichi Ota, a démissionné vendredi en raison d’un scandale lié à la distribution, par une société nippone, de riz contaminé aux pesticides.

AFP

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentLa marine japonaise doit améliorer la détection des sous-marins
Article suivantGeneral Motors négocierait la cession de ses camions au japonais Isuzu