Un Rémois de 35 ans a été placé samedi en détention provisoire. Il avait, ce même jour, peu après minuit, menacé de mort sa mère avec un… sabre japonais. Les faits se sont déroulés place Rodin, à Reims.
Ce type d’instrument, très dangereux, semble très en vogue en ce moment puisque plusieurs affaires mettant en scène l’arme tranchante ont été déplorées ces derniers jours par les services de police.
Cette fois, la mère de l’agresseur présumé a déposé plainte contre son fils. L’homme a été placé en garde à vue dans les locaux du commissariat de police. À l’issue de sa garde à vue, il a été déféré au parquet qui a estimé les faits suffisamment graves pour demander le placement en détention du Rémois.
L’homme a été écroué en attendant d’être jugé, ce lundi 10 novembre, selon la procédure de comparution immédiate, par le tribunal correctionnel de Reims. Il devrait y répondre de menaces de mort réitérées, commises avec armes sur un ascendant.La semaine dernière, justement, le tribunal correctionnel de Reims jugeait un jeune homme qui avait lui aussi utilisé un sabre japonais. Le 6 juillet 2007, une bagarre avait éclaté à Aÿ. Joffrey L. avait décidé de prêter main-forte à un copain et était intervenu avec un sabre japonais qui présentait une lame tranchante de… 70cm !
Heureusement, personne n’avait été blessé par cette arme singulière. En son absence, le jeune homme a été condamné à 15 jours de prison avec sursis.

[lunion.presse->www.lunion.presse.fr]

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentLa secte Aum au Japon: L’ex-gourou demande la révision de son procès
Article suivantBNP Paribas en baisse, soupçon de délit d’initié au Japon