Ross Brawn nous présente les préparatifs de son équipe en prévision de la course la plus rapide du calendrier de F1.

La quatorzième manche du championnat du monde de F1 2008 emmène l’écurie Honda Racing F1 Team à quelques kilomètres de Milan, pour le Grand Prix d’Italie. Cette épreuve de 53 tours, longue de 5,793 kilomètres, est courue sur le circuit Autodromo Nazionale di Monza. Elle marque la fin de la saison européenne.

Monza est la piste la plus ancienne et rapide de l’année. Ce circuit a été construit en 1922 et, depuis la création du championnat du monde en 1950, il a hébergé le Grand Prix d’Italie chaque année, sauf en 1980. Les sections inclinées situées de chaque côté de la ligne droite des stands n’ont plus servi en F1 depuis 1961, mais ce circuit reste depuis sa création un véritable temple dédié à la vitesse, avec quatre lignes droites où les voitures atteignent des vitesses maximales de 340 km/h (211 m/h). La vitesse moyenne de chaque tour se situe aux alentours de 250 km/h (155 m/h).

« Monza est le seul circuit du calendrier qui exige une configuration aussi faible en force d’appui, » explique Ross Brawn, « nous y utiliserons un nombre important de pièces uniques. » « La priorité consiste à réduire au maximum la traînée pour atteindre des vitesses de pointe d’environ 340 km/h sur les longues lignes droites de la piste. Par conséquent, nos ailerons avant et arrière seront nettement plus petits que d’habitude. Nous n’appliquerons pas d’ailerons sur le museau avant. Le capot moteur, les déflecteurs et d’autres éléments de châssis ont tous été modifiés ou préparés pour présenter une efficacité aérodynamique maximale le week-end prochain.

Le tracé de Monza présente plusieurs secteurs aux paramètres de freinage très importants. C’est une piste très bosselée. Ajoutez à cela la faible force d’appui et vous comprendrez aisément pourquoi nos paramètres de suspensions doivent être soigneusement préparés afin de permettre à la voiture de franchir les bordures sans trop de problèmes. »

Honda a gagné le Grand Prix d’Italie à six reprises, avec un dernier podium en 2004. Jenson Button avait alors terminé troisième pour l’écurie Honda Racing F1 Team. Rubens Barrichello a déjà gagné cette course deux fois, en 2002 et en 2004.

[Honda Racing F1 Team]

[autosports->www.autosports.be]

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentSorties ciné: polar nippon et drôle d’espion
Article suivantLe Japon à l’ère du best-seller numérique