Quotidiennement, notre équipe sélectionne et trie toute l'actualité du Japon afin de vous livrer l'essentiel de l'information japonaise. Nos revues de presse sont composées de quatre à cinq sujets, principalement axés sur la politique, l'économie, la société ou encore les faits divers, puis un dernier plus léger pour vous faire découvrir un autre regard de l'Archipel.

Cette revue de presse est offerte avec les abonnements à Japon infos et sera inaccessible prochainement pour les non-abonnés.

Dans la revue de presse du jeudi 31 mai, nous allons aborder : une nouvelle mesure en projet pour faciliter l’entrée des travailleurs étrangers non qualifiés, une belle promotion dans le monde du sumô, un coming-out dans le milieu des affaires dont la presse espère qu’il fera évoluer les mentalités et le nouveau plan d’urbanisme pour Shibuya à Tôkyô. 

Entrée facilitée pour les travailleurs non qualifiés

Le gouvernement prévoit de faciliter les conditions d’entrée au Japon pour les travailleurs étrangers non-qualifiés. Les restrictions concernant la maîtrise de la langue japonaise seront notamment abaissées. Il s’agit d’un changement de politique majeure alors que le pays fait face à un sérieux manque de main d’oeuvre. Les services d’immigration permettaient, jusqu’à présent, surtout l’entrée des professionnels qualifiés. La nouvelle mesure devrait entrer en vigueur en juin.

Le sumô Tochinoshin promu ôzeki

Le lutteur de sumô d’origine géorgienne Tochinoshin a été promu ôzeki, le second rang le plus important dans la hiérarchie du sport traditionnel. La cérémonie s’est déroulée dans l’écurie Kasugano, en présence de son maître, ce mercredi. Le sumô de 30 ans a prononcé un discours solennel, promettant de respecter les ordres de son maître et d’être un modèle pour les autres sumô.  Tochinoshin est le onzième lutteur d’origine étrangère à être promu ôzeki.

Coming-out

Kazuyo Katsuma, une femme d’affaire très influente dans l’Archipel, a déclaré être dans une relation amoureuse avec une autre femme. Une révélation qui a choqué nombre de ses fans et qui pourrait bien faire évoluer les mentalités. Elle a été désignée par le Wall Street Journal parmi les 50 femmes à suivre. Mère de trois enfants, deux fois mariée, elle a acquis une réputation nationale auprès des femmes actives en gérant un forum en ligne à leur destination. Elle a révélé vivre avec Hiroko Masuhara, une activiste pour les droits LGBTQ au Japon, lors d’une interview accordée à Buzzfeed Japan.

Le nouveau Shibuya

Dans la perspective des Jeux Olympiques 2020, le coeur de la culture jeune de Tôkyô se refait une beauté, avec  un nouveau plan d’urbanisme au bord de  la rivière de Shibuya. Un nouveau centre commercial, le Shibuya Stream, agrémenté d’une promenade au bord de l’eau et de nombreux restaurants vont voir le jour, ciblant une population « d’adultes avec leur propre style et vivant leur vie à leur façon ». Un nouveau point de vue panoramique ouvrira également au sommet de l’emblématique gratte-ciel « Shibuya 109 ».