TOKYO – Les autorités japonaises ont interdit mercredi la consommation d’anguilles des sables pêchées aux alentours de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima, à cause d’un taux de radioactivité trop élevé.

Le gouvernement a proscrit la vente et la consommation de ces petits poissons dans les ports de pêche de la préfecture de Fukushima, où se situe la centrale Fukushima Daiichi (N°1, nord-est).

Le ministère de la Santé a détecté un taux de 3.900 becquerels par kilogramme d’iode 131 et de 14.400 becquerels/kg de césium 137 dans un de ces poissons. Le gouvernement vient de fixer des limites légales à ne pas dépasser à respectivement 2.000 becquerels/kg et 500 becquerels/kg.

Les pêcheurs professionnels de la préfecture de Fukushima n’exercent plus, nombre de leur navires ayant été détruits par le tsunami du 11 mars, mais les autorités ont néanmoins décrété cette interdiction de crainte que des particuliers ne pêchent l’anguille des sables pour leur propre consommation.

[(©AFP / 20 avril 2011 08h37) – Article original sur romandie.com->http://www.romandie.com/ats/news/110420063716.raqm7axb.asp]

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentAreva chargé de la décontamination de l’eau radioactive
Article suivantL’OCDE réduit fortement sa prévision de croissance pour le Japon