{{Le taux de chômage au Japon a reculé de façon inattendue en janvier, atteignant son plus bas niveau en dix mois (4,9%), tandis que la consommation des ménages a progressé pour le sixième mois d’affilée (+1,7%), a annoncé mardi le ministère des Affaires intérieures.}}

Le taux de chômage a reculé pour le deuxième mois consécutif, perdant 0,2 point par rapport à décembre et atteignant son plus bas niveau depuis mars 2009. Les économistes s’attendaient en moyenne à ce qu’il reste stable à 5,1%, selon un sondage réalisé par Dow Jones Newswires auprès de 18 d’entre eux.

« {Ces chiffres constituent une bonne surprise} », a estimé Hiroshi Watanabe, économiste chez Daiwa Securities.

« {Ils montrent que le marché du travail commence à s’améliorer six mois après le redémarrage de la production et des exportations} », a-t-il ajouté.

On recensait en janvier au Japon 3,23 millions de chômeurs, soit 16,6% de plus qu’un an plus tôt, pour une population active en repli de 0,5% sur un an à 65,35 millions d’individus, a précisé le ministère dans un communiqué.

La situation sur le marché de l’emploi s’est légèrement détendue: on comptait en janvier 46 offres d’emplois pour 100 demandes, contre 43 offres un mois plus tôt, a indiqué de son côté le ministère du Travail.

Le taux de chômage au Japon avait atteint en juillet le niveau record de 5,6% (selon des chiffres révisés) alors que les entreprises, dont la production avait drastiquement chuté à cause de la récession, licenciaient massivement ou s’abstenaient d’embaucher de nouvelles recrues. A l’exception d’un léger rebond en novembre, le chômage n’a cependant cessé de diminuer depuis.

Par ailleurs, la consommation moyenne d’un ménage au Japon a augmenté de 1,7% en termes réels sur un an en janvier, sa sixième hausse mensuelle consécutive, a également annoncé le ministère des Affaires intérieures.

Cette hausse est inférieure aux prévisions. Les économistes s’attendaient en moyenne à ce que la consommation augmente de 2,4%, selon un sondage réalisé par Dow Jones Newswires auprès de 14 d’entre eux.

En termes nominaux, c’est à dire sans tenir compte de l’évolution des prix, la hausse de la consommation n’atteint toutefois que 0,2% sur un an.

Les dépenses de consommation des ménages salariés, qui représente environ 60% du total, a pour sa part reculé de 0,5% sur un an en termes réels.

Toujours en janvier, le revenu moyen d’un ménage salarié a augmenté de 1,5% à 321.633 yens (2.615 euros).

Le redémarrage de l’économie japonaise, qui s’est confirmé depuis le printemps après une violente récession, reste toutefois handicapé par la déflation qui s’est installée dans l’archipel depuis près d’un an.

En janvier, les prix à la consommation ont reculé de 1,3% sur un an, leur onzième baisse d’affilée, les capacités de production du pays restant très excédentaires par rapport à la demande.

[Source : Le Point/AFP->http://www.lepoint.fr/bourse/2010-03-02/japon-recul-inattendu-du-chomage-hausse-de-la-consommation-en/2037/0/429206]

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentIrak: le Japon échoue à obtenir l’exploitation de Nassiriyah
Article suivantBaleines: vigoureuse controverse entre le Japon et l’Australie