{{Les marchés japonais terminent la séance sur un léger recul, alors que le yen a atteint son plus haut niveau face à la monnaie américaine depuis quatorze ans.}}

Tous comptes faits, la Bourse de Tokyo a bien résisté au plongeon du dollar. L’économie japonaise étant avant tout tournée vers l’exportation, ses marchés boursiers sont très sensibles à l’évolution des marchés des devises. Un yen trop fort joue sur la compétitivité de ses firmes à l’international et fait généralement baisser le Nikkei.

C’est effectivement ce qui s’est passé ce jeudi à Tokyo. L’indice phare de la place a cédé 0,62% à 9.383 points et tombe à son plus bas niveau depuis plus de quatre mois. Mais comme le yen a atteint son plus haut niveau depuis près de quatorze ans face à un dollar en chute libre, le recul apparaît somme toute limité. L’indice élargi Topix, lui, a abandonné 0,45% à 830 points.

Le recul du marché nippon a en effet été contenu par la progression des valeurs liées aux matières premières, portées elles par le nouveau record de l’or. Sumitomo Metal Mining a ainsi progressé de 1,73%, et Mitsubishi de 0,98%.

Parmi les exportateurs affectés par la hausse du yen figurent Canon qui a perdu 2,08 % ou Advantest en repli de 2,53 %. Honda Motor et Toyota Motor ont respectivement cédé 1,07 % et 1,17%.

[
Source : La Tribune->http://www.latribune.fr/bourse/20091126trib000447099/la-bourse-de-tokyo-penalisee-par-la-chute-du-dollar.html]

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentComment l’avenir de Twitter s’invente au Japon
Article suivantLe Japon prêt à tout pour enfanter