{{La croissance du PIB japonais a atteint 1,2% au troisième trimestre et 4,8% en rythme annualisé. Un chiffre bien supérieur aux attentes des économistes.}}

Nouveau trimestre de croissance au Japon. L’archipel, qui avait connu plusieurs trimestres consécutifs de forte baisse du produit intérieur brut (PIB), a enregistré une croissance de 1,2% au titre du troisième trimestre, soit un chiffre bien supérieur aux attentes. En rythme annuel, il ressort ainsi à 4,8%. Il s’agit là de son plus fort taux de croissance en deux ans et demi, selon des statistiques officielles publiées lundi.

Les économistes, qui attendaient un chiffre de +0,6% sur le trimestre, ont notamment été surpris par les exportations nettes (c’est-à-dire diminuées des importations), lesquelles ont crû de 3,4% par rapport au trimestre précédent.

Tout comme en France, les plans de relance mis en œuvre au niveau mondial ont profité à l’économie nippone. La demande en voitures japonaises s’en est ainsi trouvée accrue au troisième trimestre, après avoir touché le fond au quatrième trimestre 2008 et premier trimestre 2009.

{{{Bourde d’un ministre}}}

Il faut également dire que le plan de relance mis en œuvre par le gouvernement japonais, qui avoisine les 5% du PIB, a également porté ses fruits, provoquant un net accroissement de la consommation des ménages (+0,7%), ainsi qu’une hausse de l’investissement en capital du secteur privé (+1,6%).

En outre, les stocks des entreprises ont également diminué de 0,7%. Du coup, l’archipel reste ainsi largement la deuxième économie mondiale devant la Chine, même si l’Empire du Milieu devrait lui ravir ce titre l’an prochain ou en 2011.

Parmi les seuls points noirs de la publication, on relèvera que l’investissement public a baissé de 1,2%, et l’investissement immobilier du secteur privé a lui plongé de 7,7%.

Outre l’étonnement suscité sur le fond par l’annonce d’un chiffre bien supérieur aux attentes, la forme de l’annonce a également surpris les observateurs économiques: le nouveau ministre japonais de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie, Masayuki Naoshima, a révélé les chiffres du produit intérieur brut une demi-heure avant la publication officielle.

Un tel fait, si il est coutumier en France, est très mal vu dans certains pays tels que le Japon ou les Etats-Unis. Le ministre a par la suite été contraint de s’excuser de cette révélation.
[
Source : Le Figaro->http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2009/11/16/04016-20091116ARTFIG00332-la-reprise-se-confirme-au-japon-.php]

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentPas de moratoire sur la pêche au thon rouge: satisfaction au Japon
Article suivantObama s’est-il « humilié » au Japon ?