Alors que les Nations Unies viennent de lancer une conférence sur l’abrogation des armes nucléaires, à New-York le 27 mars, le Japon a annoncé qu’il ne participerait pas à la rencontre. En cause, l’absence des grandes puissances nucléaires autour de la table des discussions.

, Le Japon absent des négociations anti armes nucléaires
Nobushige Takamizawa, ambassadeur du Japon à la conférence des Nations Unies (© Delegation of Japan to the Conférence on Disarmament)

Nobushige Takamizawa, ambassadeur du Japon à la Conférence des Nations Unies sur le désarmement nucléaire, a déclaré que Tôkyô ne participerait pas aux discussions puisque les Etats-Unis, la France, la Chine ou encore la Russie ne figureront pas autour de la table des négociations. Leur présence étant indispensable pour entamer un éventuel désarmement, le Japon ne croit pas à une réelle avancée.

Plus de 100 pays ont voté l’ouverture de discussions pour un monde sans arme nucléaire. Un voeu qui serait appréciable pour l’ambassadrice américaine Nikki Haley, mais irréaliste face à des menaces grandissantes telles que la Corée du Nord. « Nos pays continuent de s’appuyer sur la dissuasion nucléaire pour la sécurité et la stabilité », a également déclaré le représentant permanent adjoint français, Alexis Lamek.

Mélanie Alves – sources : The Mainichi, The Asahi Shimbun.

close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentSoirée projection « À la rencontre de NHK World TV » à la MCJP
Article suivantRéforme du travail : réduction des heures supplémentaires
Rédactrice, community manager et chargée de Communication pour Japon infos.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.