Le Japon est tombé de la 22ème place à la 53ème place (-31) l’année dernière dans le classement sorti ce mercredi par l’organisation non gouvernementale Reporters sans Frontières, basée à Paris. A titre de comparaison, la France est classée 37ème (+1).

Distributing newspaper
Distribution de journaux annonçant la démission de Yukio Hatoyama en juin 2010 (© Vantey)

Selon cette ONG, le Japon « a été affecté par un manque de transparence et un droit quasi-nul à l’information sur les sujets liés de près ou de loin à Fukushima », faisant référence à la catastrophe ayant eu lieu à la centrale nucléaire de Fukushima et qui continue à affecter les citoyens japonais. Les Japonais comme le reste du monde n’ont qu’un accès limité aux informations concernant l’évolution de la situation. Cette baisse « sonne comme un avertissement ».

Le Mali a enregistré la plus forte diminution de la capacité de la presse à s’exprimer librement, chutant de la 25ème place à la 99ème place, suite au coup d’État militaire de 2012 et à l’invasion du nord du Mali par les combattants islamistes et les indépendantistes touaregs, menant à l’intervention de l’armée française. En terme de progression, Myanmar grimpe de la 169ème à la 151ème place, et l’Afghanistan réalise aussi une avancée, passant de la 150ème à la 128ème place.

Les trois meilleurs élèves sont respectivement la Finlande (1ère), le Pays-Bas (2ème) et la Norvège (3ème). Le Turkménistan (177ème), la Corée du Nord (178ème) et l’Érythrée (179ème) demeurent au fond du classement.

Claire Bouyssou – sources : The Japan Times, The Daily Yomiuri, Reporters sans Frontières
close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentNouvelle force navale pour défendre les Senkaku
Article suivantLe conflit des îles Senkaku/Diaoyu

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.