あけまして おめでとう. Bonne année à tous! Je vous propose de commencer l’année avec le kanji 行.

Iku行 est un kanji extrêmement fréquent, qu’on apprend dès les premières leçons de japonais, mais qui revêt de nombreux sens et se prononce de multiples façons. Je vous propose aujourd’hui de l’étudier d’un peu plus près, en précisant que je me limiterai ici aux prononciations courantes (常用音訓、じょうようおんくん), qui sont bien assez nombreuses.

Les prononciations 訓(くん)

Commençons par celle que tout le monde connaît, 行く(いく), le verbe aller, tout simplement, que l’on retrouve aussi dans des constructions grammaticales avec la forme en て. Si 行く se prononce généralement いく, il arrive qu’on le lise aussi ゆく.Les deux prononciations sont correctes et coexistent depuis longtemps. Néanmoins, en langue classique ゆく était plus fréquent que いく, qui domine aujourd’hui. On considère que ゆく relève d’un registre de langue plus soutenu. Cette prononciation est privilégiée dans de nombreuses expressions (issues de la langue classique) comme 行方不明 (ゆくえふめい), porté disparu, ou ゆくゆくは (un jour, dans le futur).

Il existe un autre verbe courant avec 行. Il s’agit de 行う(おこなう)qui signifie faire, mettre en œuvre, et, au passif, avoir lieu, se dérouler.
Ex : 日本では,毎年,防災訓練が行われます (にほんでは、まいとし、ぼうさいくんれんがおこなわれます). Chaque année, au Japon, se déroulent des exercices de prévention des catastrophes (pour savoir comment réagir en cas de tremblement de terre, par exemple)
Ex : 先生の指示に従って,実験を行った (せんせいのしじにしたがって、じっけんをおこなった). L’expérience a été menée conformément aux instructions du professeur.

On retrouve cette prononciation 訓 dans 行い(おこない)qui signifie action, comportement.

Les prononciations 音(おん)

Il y en a trois, ギョウ(ぎょう)、コウ(こう)、et アン(あん).

Commençons par la dernière, qui présente un intérêt limité. En effet, quoiqu’elle soit classée parmi les prononciations d’usage courant, elle est en fait peu fréquente.On la retrouve essentiellement dans le mot 行脚(あんぎゃ), pèlerinage. Je n’ai pas grand-chose de plus à vous dire à son sujet. La vraie difficulté consiste plutôt à choisir entre les deux autres prononciations, ギョウ(ぎょう)et コウ(こう).

ギョウ a d’abord le sens de ligne, rangée, colonne. C’est une prononciation que l’on retrouve par exemple dans 行列(ぎょうれつ)qui signifie queue, procession, file, 行間 (きょうかん), interligne (litt. espace entre les lignes). ギョウ a un second sens, celui de discipline personnelle, d’ascèse spirituelle (avec une connotation religieuse). C’est ce sens que l’on trouve dans les mots 行儀 (ぎょうぎ), « comportement, manières », et de manière plus lointaine dans 行事 (ぎょうじ), qui signifie « événement », avec le sens d’événement rituel, organisé selon un calendrier régulier, ou encore dans 行政(ぎょうせい), administration, gouvernance, un domaine qui exige de la rigueur et de l’autodiscipline, ne serait-ce que pour ne pas céder aux sirènes de la corruption. La prononciation ギョウ se retrouve dans de nombreux mots ayant trait à l’administration.

コウ est sans doute la prononciation la plus courante. Elle a le sens de voyage (旅行、りょこう、voyage, 行路、こうろ、chemin), et plus marginalement, celui de de banque (行金、こうきん、fonds bancaires, 行員、こういん, employé de banque). Surtout, elle a le sens d’action, conduite qu’on retrouve par exemple dans 行為 (こうい, actes, comportement) ou dans 行動 (こうどう、action, conduite). Évidemment, sur ce dernier point, la nuance entre コウ et ギョウ est presque imperceptible, et il n’est pas évident de savoir quelle prononciation employer face à un mot inconnu ayant ce sens. Ainsi, si ces deux prononciations 音 ont leurs spécificités, il est impossible d’établir une règle indiquant à coup sûr laquelle est la bonne. Par exemple, même si le sens de « procession, file », est plutôt rattaché à ギョウ, 行進 (procession, parade) se lit tout de même こうしん…

****

Retenir toutes les prononciations d’un kanji et savoir laquelle choisir le moment venu est une des principales difficultés du japonais. Face à un mot nouveau, il peut être frustrant d’hésiter encore sur la lecture d’un kanji courant, et de tâtonner pour chercher le mot en question dans le dictionnaire. Essayer de démêler les différents sens du kanji permet d’accroître ses chances de tomber juste. Les exercices d’entraînement pour des examens comme le kanken ont aussi leur utilité. Mais au final, seule une pratique régulière de la lecture permet de retenir tout cela par imprégnation progressive, comme le font les enfants japonais.それでは、また。

Écrit par Élisabeth de Sukinanihongo

close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.