2 femmes sur 17 ministres dans le cabinet Aso, une jeune promue

Le nouveau gouvernement japonais de Taro Aso annoncé mercredi comprend deux femmes sur 17 ministres, dont Yuko Obuchi, qui à 34 ans devient le plus jeune ministre jamais nommé au Japon.

Le gouvernement précédent de Yasuo Fukuda, qui a démissionné début septembre, comptait lui aussi deux femmes.

La benjamine, Yuko Obuchi, a été nommée ministre déléguée chargée du problème de la natalité déclinante et de l’égalité des sexes. Après avoir travaillé sur une chaîne de télévision, elle s’est lancée en politique en 2000, en récupérant la circonscription de son père décédé, l’ancien Premier ministre Keizo Obuchi.

Elle va devoir s’attaquer au problème du taux de fertilité catastrophique du Japon (1,32 enfant par femme en 2006), menacé de dépopulation. Une faible natalité en partie expliquée par les difficultés rencontrées par les Japonaises pour continuer de travailler après avoir accouché.

Seiko Noda, 48 ans a, elle, conservé son portefeuille de ministre déléguée chargée de la Consommation et des Questions alimentaires, un sujet délicat au Japon où la population est très sourcilleuse sur la sécurité alimentaire, surtout après une série de scandales sur des importations d’origine chinoise.

Kyoko Nakayama, 68 ans, ancienne ministre déléguée chargée des questions démographiques, de l’égalité des sexes et de la question des Japonais enlevés par la Corée du Nord n’a pas été reconduite. Selon les médias, elle est victime de la promotion de son mari, Nariaki Nakayama, nommé ministre des Transports et de l’Aménagement du territoire.

Elle devrait toutefois être nommée conseillère du Premier ministre sur les questions relatives aux Japonais enlevés par la Corée du Nord, une question très sensible dans l’archipel et dont Mme Nakayama s’occupe depuis plusieurs années déjà.

L’ancienne ministre de la Défense Yuriko Koike, 56 ans, qui a été la première femme candidate au poste de Premier ministre, n’a pas été retenue dans l’équipe de son concurrent victorieux.

Les médias japonais avaient affirmé la semaine passée qu’elle était pressentie pour un poste ministériel.

AFP

[Vous pouvez en discuter sur le forum Japoninfos->

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentFaible succès pour la première injection de dollars de la Banque du Japon
Article suivantL’extrême droite au Japon