« Les Diaoyutai sont une partie inaliénable du territoire de la République de Chine », rappelle Francisco Ou

Après les récentes déclarations de l’ancien chef de l’Etat, Lee Teng-hui, en visite à Okinawa et selon lesquelles « les îles Diaoyutai appartiennent depuis longtemps au Japon », le ministre des Affaires étrangères, Francisco Ou, a rappelé la souveraineté de la République de Chine sur ces îlots.

« Les îles Diaoyutai sont sous juridiction de la République de Chine et sont une partie inséparable de son territoire. Nous reconnaissons le fait que le Japon pense que ces îles lui appartiennent, et que cette question ne peut être résolue que par des moyens diplomatiques. Nous ne commenterons pas les déclarations de monsieur Lee qui exprimait une opinion personnelle », a déclaré le ministre.

Situées en mer de Chine orientale, les Diaoyutai font l’objet d’une dispute de souveraineté entre Tokyo, Pékin et Taipei. En juillet 2005, Taiwan et le Japon avaient lancé un cycle de négociations relatif aux droits de pêche dans cette zone contestée, sans pour autant qu’un début de solution ne soit esquissé. Régulièrement, les gardes-côtes nippons interceptent des chalutiers taiwanais dans cette zone.

[taiwaninfo->http://taiwaninfo.nat.gov.tw]

[Vous pouvez en discuter sur le forum Japoninfos->

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentBretons du Japon à la télévision japonaise
Article suivantUn japonais arrêté pour avoir « pêché » des petites culottes sur un balcon