TOKYO (AFP) — Le groupe japonais de jeux vidéo Nintendo a annoncé mercredi un bénéfice net en hausse de 34% pour le premier trimestre de l’exercice 2008-2009 par rapport aux mêmes mois de 2007, toujours grâce au succès considérable des consoles Wii et DS, ainsi que des jeux associés.

Entre avril et juin derniers, Nintendo a dégagé un profit net de 107,27 milliards de yens (640 millions d’euros), contre 80,25 milliards de yens encaissés au terme des mêmes mois un an auparavant.

Son chiffre d’affaires trimestriel s’est apprécié de 24,5% sur un an à 423,38 milliards de yens (2,53 milliards d’euros) et son bénéfice d’exploitation s’est élevé de 32% à 119,19 milliards de yens (713 millions d’euros).

Le groupe, qui ne cesse de mettre sur le marché des nouveaux jeux et programmes divers pour ses consoles de poche DS/DS Lite et de salon Wii, entretient ainsi un cercle vertueux: les possesseurs de machines étendent leur logithèque et jouent de plus en plus, et les nouvelles applications, plus ou moins ludiques, attirent un public plus large que celui des enfants et habituels accros du jeu vidéo.

Au cours du trimestre passé, Nintendo a encore écoulé pas moins de 6,94 millions de DS dans le monde, même si la demande se tasse au Japon où un Nippon sur cinq possède déjà cette machine de poche. Cela porte à 77,54 millions le nombre de DS/DS Lite vendues depuis le lancement de la première mouture fin 2004.

Entre avril et juin, quelque 36,6 millions de boîtes de jeux pour DS, titres conçus directement par Nintendo (hors jeux développés par des tiers), ont également trouvé preneurs dans le monde. La firme de Kyoto se targue ainsi d’avoir vendu à elle seule au total plus de 406 millions de cartouches pour DS depuis l’origine.

La console de salon Wii, sortie fin 2006, connaît un destin assez similaire à la DS, pour des raisons identiques: simplicité d’emploi et large éventail d’amusements.

En un trimestre, 5,17 millions d’exemplaires de Wii ont quitté les rayons des magasins pour rejoindre autant de foyers dans le monde.

Au total, fin juin, 29,62 millions de foyers possédaient une Wii, laquelle est entourée de jeux, programmes ludo-éducatifs et divertissements sportifs pour toute la famille.

A la même date, au total, quelque 188 millions de jeux divers pour Wii signés Nintendo (hors autres titres de studios tiers) avaient déjà été achetés, dont 40,41 millions au cours du premier trimestre de l’exercice en cours.

Nintendo s’est notamment réjoui du succès fou du jeu « MarioKart Wii » et du phénomène « Wii Fit », nom d’un programme vendu avec une sorte de pèse-personne et qui permet de surveiller sa condition physique ou de faire des exercices devant la télévision pour amincir son tour de taille et se maintenir en forme.

Fort de ces solides performances, dans la lignée de celles des trois précédents exercices, Nintendo a maintenu en l’état ses bonnes prévisions antérieures.

Il s’attend toujours à un nouveau bond de 26% de son profit net annuel à 325 milliards de yens, sur un chiffre d’affaires qui devrait gagner 7,6% sur un an à 1.800 milliards de yens.

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentHiroshima. Sur les traces des descendants du soldat mort
Article suivantDes routes intelligentes au Japon