L’annonce a été faite via un communiqué de presse publié sur le site mondial du constructeur hier.

La date n’est pas à laisser au hasard, en effet 2020 est l’année olympique au Japon, pays organisateur, le lien est donc très étroit. C’est en partenariat local avec les technologies DeNa que Nissan veut lancer ce service commercial de « robots-taxis ». Des tests seront menés, dont le premier en public, dans des conditions réelles en mars 2018.
Le concept est baptisé « Easy Ride » et sera un service à la demande de voitures électriques autonomes gérées par intelligence artificielle.
Le test de Mars durera quinze jours, avec deux voitures autonomes mises à disposition gratuitement des usagers dans le quartier portuaire moderne de Minato Mirai à Yokohama, proche du siège de Nissan.
Cet essai permettra de « mesurer le degré d’acceptation » du public, selon le porte-parole du constructeur.