OSAKA (Japon) – Le constructeur automobile japonais Nissan a annoncé vendredi qu’il allait tester les véhicules sortis de ses chaînes au Japon pour s’assurer qu’ils n’ont pas été contaminés après l’accident dans la centrale nucléaire de Fukushima.

« Nous allons continuer de prendre toutes les mesures appropriées pour rassurer le public sur le fait que tous nos produits sont conformes aux niveaux de sûreté recommandés », a indiqué Nissan dans un communiqué.

Les tests se poursuivront « jusqu’à ce que nous soyons sûrs que tout risque de contamination a été écarté », a ajouté le constructeur.

Le Japon a repris vendredi les opérations pour tenter de refroidir les réacteurs de la centrale de Fukushima, située à 250 km au nord-est de Tokyo, où la situation semblait s’être stabilisée une semaine après le séisme et le tsunami qui ont fait plus de 6.400 morts confirmés.

Plusieurs constructeurs automobiles ont dû interrompre temporairement leur production en raison notamment des coupures d’électricité.

NISSAN MOTOR

[(©AFP / 18 mars 2011 09h22) – Article original sur Romandie.com->http://www.romandie.com/ats/news/110318082231.amoqbedu.asp]

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentRefroidissement des réacteurs de Fukushima: synthèse du jour
Article suivantNouvelles opérations pour refroidir Fukushima, bilan du séisme s’alourdit