En s’assurant une 5e couronne de champion du monde des rallyes, record absolu, l’intouchable Sébastien Loeb a encore tenu à distance le Finlandais Mikko Hirvonen, de six ans son cadet, dont le talent a été récompensé dimanche par une nouvelle victoire au Japon, en attendant mieux.

Loeb, qui n’avait besoin que d’une troisième place pour être sacré, n’a pas fait de zèle, terminant pile sur la troisième marche du podium.

Au palmarès du championnat du monde, le jeune Alsacien relègue dans la légende deux autres Finlandais, Juha Kankkunen (1986, 1987, 1991, 1993) et Tommi Mäkinen (1996 à 1999). C’était à la fin du siècle dernier, avant que Loeb ne décide de partir à la chasse aux records dans des Citroën survitaminées, notamment des Xsara (3 titres) et des C4 (2 titres).

Ce rallye du Japon, Loeb l’a d’abord géré parfaitement, contre nature, en acceptant de perdre des secondes par poignées pour éviter la catastrophe, en surfant sur la boue, en sautant d’ornière en nid-de-poule, en évitant tous les cailloux, en traversant des pluies torrentielles. Puis il a failli tout perdre en quelques secondes.

A 200 m de la fin de la 28e spéciale (Sikot, 27,76 km), dans une ligne droite, la C4 « est partie en tête-à-queue, toute seule, et tout s’est arrêté », y compris les instruments de bord, le coeur du pilote et celui de son copilote, l’inaltérable Daniel Elena.

C’était probablement un court-circuit, dans une C4 plus vraiment étanche après trois jours de marathon mécanique bien arrosé. Puis comme par miracle tout a redémarré, l’ancien apprenti électricien a passé la marche arrière, s’est remis dans le bon sens puis a franchi le point stop dans un nuage de vapeur d’eau.

Quelques minutes plus tard, à la fin de l’ES29 (Imeru, 2,57 km), la dernière, un Loeb soulagé pouvait enfin monter sur le toit de sa fidèle C4, déplier un drapeau tricolore, sourire à sa femme Séverine et prononcer ses premiers mots de quintuple champion du monde.

« C’est incroyable! Ce rallye a vraiment été très difficile, de bout en bout ». Pendant ce temps, sous la tente Citroën Sport du Sapporo Dome, les ingénieurs pouvaient s’embrasser. Pour eux, le suspense avait joué les prolongations car pendant toute cette ES29 la C4 était arrêtée… sur leurs écrans d’ordinateurs et ils n’arrivaient plus à joindre les deux compères par téléphone.

Dans le camion Ford aussi, ça a chauffé dimanche matin, jusqu’à ce que Malcolm Wilson, le patron, passe un savon à Latvala, le jeune écervelé, revenu à cinq secondes d’Hirvonen en pleine pluie de mousson alors que tout le monde levait le pied, Loeb et Hirvonen compris.

Vainqueur de dix rallyes cette saison, dont cinq d’affilée entre la Finlande et le Tour de Corse, Loeb a désormais dix points d’avance sur Hirvonen mais le Finlandais, même s’il gagnait en Grande-Bretagne et que Loeb ne marquait pas, serait battu au nombre de victoires (10 contre 4).

« +Seb+ a gagné 10 rallyes donc il mérite vraiment ce titre », a dit Mikko, fair-play. Déjà vainqueur au Japon l’an dernier, puis très régulier cette saison, il serait encore dans le coup s’il n’avait pas crevé un pneu dans l’avant-dernière spéciale, en Nouvelle-Zélande, alors qu’il était en tête.

Ford, double champion sortant des constructeurs, n’a pas encore tout perdu puisque ce 3e doublé de la saison, après la Suède et la Turquie, lui permet de reprendre 12 points à Citroën (18 à 6) et de revenir à 11 points des Rouges. Dernière manche au pays de Galles, du 5 au 7 décembre.

Classements du Championnat du monde des rallyes (WRC) après le Rallye du Japon, 14e manche (sur 15) de la saison 2008, disputé de vendredi à dimanche dans la région de Sapporo:

Classement pilotes:

1. S. Loeb (FRA) 112 pts (champion)

2. M. Hirvonen (FIN) 102

3. D. Sordo (ESP) 59

4. J-M Latvala (FIN) 50

. C. Atkinson (AUS) 50

6. P. Solberg (NOR) 41

7. H. Solberg (NOR) 22

. F. Duval (BEL) 22

9. G. Galli (ITA) 17

10. M. Wilson (GBR) 15

11. U. Aava (EST) 13

12. F. Villagra (ARG) 9

13. T. Gardemeister (FIN) 8

. P-G Andersson (SWE) 8

15. C. Rautenbach (ZIM) 6

16. A. Mikkelsen (NOR) 5

17. M. Rantanen (FIN) 2

. J-M Cuoq (FRA) 2

19. J. Hänninen (FIN) 1

. S. Ogier (FRA) 1

. A. Aigner (AUT) 1

Classement constructeurs/écuries:

1. Citroën 175

2. Ford 164

3. Subaru 93

4. Stobart-Ford 64

5. Suzuki 28

6. Munchi’s-Ford 22

AFP

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentLa nouvelle console portable de Nintendo est sortie au Japon
Article suivantLa Chine indignée par un article tentant de justifier l’agression militaire du Japon