Si la rumeur circulait que le studio Ghibli allait devoir mettre la clé sous la porte à cause d’importants problèmes financiers, une restructuration a bel et bien été confirmée hier. Cependant, celle-ci devrait plutôt se traduire par une pause dans l’activité du studio que par un arrêt définitif de la production.

Toshio Suzuki lors de l'assemblée générale des actionnaires du Studio Ghibli
Toshio Suzuki lors de l’assemblée générale des actionnaires du Studio Ghibli

C’est par le co-fondateur du studio, Toshio Suzuki que l’annonce est arrivée : Ghibli ne devrait pour l’instant plus produire de films d’animation. Si le terme de démantèlement semble à exclure, il demeure certain que le studio est à un tournant de son histoire. Suite à la retraite qu’a récemment prise Hayao Miyazaki, l’heure est à la réflexion sur la direction qu’il convient de prendre pour les années à venir.

Le studio continuera d’exister afin de gérer l’héritage de ses films, mais les coûts de production des derniers long-métrages (particulièrement Le Conte de la princesse Kaguya, dont on peut dire qu’il a subi un échec) ont fortement remis en question la pérennité de celui-ci. Cela fait presque 30 ans que le studio Ghibli existe et est acclamé dans le monde entier pour ses productions telles que Princesse Mononoké, Le Château dans le Ciel, Le voyage de Chihiro ou encore Mon voisin Totoro. Cependant, leurs derniers films leur ont valu des critiques moins enthousiastes, ce qui s’est ressenti sur le succès de ces productions au box office. Résultat : les recettes engrangées n’ont pas compensé les dépenses réalisées pour les films de Hayao Miyazaki et d’Isao Takahata.

La production de films d’animation devrait donc être mise en pause avec le dernier né, Omoide no Marnie, sorti le 19 juillet dernier. Quant à la série télévisée prévue par le réalisateur Hayao Miyazaki, Ronya (inspirée du roman d’Astrid Linndgren, Ronya fille de brigand), elle devrait normalement sortir le 31 août. Le département appelé Monomona restera quant à lui toujours actif et continuera à s’occuper des publicités et des clips.

Claire Bouyssou – Sources : BBC, 9ème Art

 

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentUn nouveau site japonais classé par l’Unesco
Article suivantScandale scientifique : suicide du superviseur d’Obokata

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.