Le constructeur d’automobiles et de deux roues japonais Suzuki a annoncé lundi avoir triplé son bénéfice net lors des neuf premiers mois de son exercice 2010/11, grâce à de dynamiques ventes de voitures au Japon comme en Asie.

Entre avril et décembre, le groupe a vu son chiffre d’affaires augmenter de 8,4%, à 1927,8 milliards de yens (17,5 milliards d’euros).

Suzuki a vendu quelque 10% de voitures de plus au Japon, « grâce au lancement d’une nouvelle Swift », l’un de ses modèles compacts, a-t-il expliqué dans un communiqué.

Il a toutefois reconnu que ses affaires avaient été moins bonnes en terres nippones depuis la fin, en septembre, d’un programme gouvernemental de subventions pour l’achat de voitures respectueuses de l’environnement.

Le groupe a écoulé en outre près d’un tiers d’automobiles supplémentaires en Asie, notamment en Inde où il détient la majorité des parts de Maruti Suzuki, une coentreprise vendant près d’une voiture sur deux dans ce pays. Ses ventes se sont en revanche effritées en Europe.

Du côté des deux roues, Suzuki a livré moins de motocyclettes, scooters et mobylettes au Japon, en Amérique du Nord et en Europe. Ses affaires se sont mieux portées en Asie, mais pas suffisamment pour permettre à cette branche d’activité d’être rentable.

Au final, le dynamisme de son secteur automobile qui se remet en partie de la sévère crise de 2008/09 a permis au groupe de presque doubler son bénéfice opérationnel, à 92,4 milliards de yens (840 millions d’euros).

Des réductions de coûts ont aussi contribué à rendre le constructeur globalement rentable et à prendre le pas sur « les pertes dues aux taux de change et l’augmentation de diverses dépenses: dépenses en recherche et développement et dépréciation d’actifs », a poursuivi Suzuki.

La valeur du yen a fortement augmenté depuis l’été 2010, ce qui réduit la valeur des profits rapatriés dans l’archipel et convertis en devise nationale par Suzuki.

Le groupe a néanmoins pu dégager un bénéfice net de 42,6 milliards de yens (387 millions d’euros), presque triplé d’une année sur l’autre.

Il a toutefois prudemment maintenu en l’état ses prévisions financières pour l’ensemble de l’année budgétaire d’avril 2010 à mars 2011, à savoir un bénéfice net de 35 milliards de yens (en hausse d’un cinquième par rapport à 2009/10), un bénéfice opérationnel de 100 milliards (en hausse d’un quart) et un chiffre d’affaires de 2550 milliards (+3,3%).

[© 2011- Romandie.com->http://www.romandie.com/infos/news/201102070938110AWP.asp]

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentAll Nippon Airways se lance dans le low-cost
Article suivantLe Premier ministre japonais prêt à reconstruire les relations avec la Chine