Le groupe d’électronique et télécommunications japonais NEC a annoncé vendredi la suppression de 20.000 postes dans le monde, après avoir fait état de prévisions de pertes massives.

NEC a révisé radicalement vendredi ses estimations financières pour l’exercice 2008-2009. Il s’attend désormais à un énorme déficit annuel de 290 milliards de yens (2,4 milliards d’euros).

Le groupe, très éclaté, a cumulé les difficultés, comme la plupart de ses compatriotes du même secteur: chute des commandes, hausse du yen, nombreuses petites filiales fragilisées par la crise mondiale et dont la trésorerie vient à manquer.

Deux des trois plus importantes activités de NEC, les appareils informatiques grand public et les composants électroniques, ont été fortement déficitaires au cours du troisième trimestre, alors qu’elles venaient à peine de reprendre des couleurs après une cure d’amaigrissement et diverses autres mesures prises ces dernières années par le groupe.

[AFP->

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentQuatre condamnés à mort exécutés au Japon
Article suivantLe Japon s’enfonce dans la crise