La compagnie Tepco, responsable de l’exploitation de la centrale nucléaire de Fukushima qui fut au centre de la catastrophe du 11 mars 2011, a accepté de payer des compensations financières pour dommages matériels.

Intérieur délabré à Fukushima ©  Live Action Hero / Roger
Intérieur délabré à Fukushima © Live Action Hero / Roger

Les compensations s’élevant à 420 millions de yens (environ 3 millions d’euros), elles ne s’appliquent cependant qu’aux régions les plus durement touchées par les radiations. 52 habitants de dix familles de Minamisoma, qui était déclaré zone d’évacuation prioritaire, et 9 habitants d’une famille vivant dans une ville voisine avaient demandé des compensations pour les dommages causés par la catastrophe.

Les avocats représentant les familles ont déclaré au Mainichi Shimbun le 2 février 2015 que Tepco avait finalement accepté les exigences des 10 familles de Minamisoma mais refusait catégoriquement de dédommager la famille vivant à l’écart de la ville. La compagnie électrique a déclaré qu’elle n’avait pas à traiter les régions moins irradiées de la même manière que les zones d’évacuation prioritaires.

Suite à cette annonce, les dix familles de Minamisoma ont tenu à montrer leur solidarité en refusant les compensations jusqu’à ce que les demandes de la dernière famille soient respectées.

Guillaume Boinet – source : Mainichi Shimbun

close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.