Le Japon envisage de renforcer sa coopération économique avec la Russie, a déclaré lundi le premier ministre nippon Naoto Kan, intervenant au parlement pour présenter les grands axes de la politique de Tokyo.

« Nous allons renforcer la coopération avec Moscou dans le domaine économique, notamment dans l’exploration des ressources naturelles », a annoncé M. Kan.

Le chef du gouvernement a cependant promis de respecter la volonté de Tokyo visant le règlement du litige territorial entourant les Kouriles du Sud, territoire russe que le Japon considère comme sien, et la signature du traité de paix mettant fin à la seconde guerre mondiale avec la Russie.

Selon le ministre japonais des Affaires étrangères, Seiji Maehara, « le problème des territoires du nord (Kouriles du sud pour le Japon, ndlr) reste la question en suspens la plus importante dans les relations avec la Russie ».

M. Maehara « envisage de procéder à un échange de vues sur ce sujet » lors de sa visite à Moscou prévue le 10 février.

Tokyo estime que les îles des Kouriles du Sud (Shikotan, Itouroup, Kounachir et Habomai) ont été rattachées illégalement à l’Union soviétique à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Ce différend empêche depuis 65 ans la signature d’un traité de paix entre les deux pays.

[© 2011 RIA Novosti->http://fr.rian.ru/world/20110124/188413615.html]

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentLes trains japonais : ponctualité et efficacité
Article suivantLes Yakuza menacés après des décennies d’impunité