Neoguri, l’un des plus puissants typhons a avoir touché le Japon est maintenant passé mais laisse le pays marqué.

Quelques dégâts dus à Neoguri (© Carine Dupuis)
Quelques dégâts dus à Neoguri (© Carine Dupuis)

Le typhon s’est formé le 2 juillet dans l’océan Pacifique avant de remonter vers le Japon. Il a d’abord frappé l’archipel d’Okinawa le 7 juillet, puis l’île de Kyûshû plus au nord. Enfin, Neoguri a traversé l’île principale de Honshû où il sera rétrogradé au rang de tempête tropicale avant de s’éteindre au large de la côte est de l’archipel le 13 juillet.

Protéger les vitres est l'une des précautions à prendre en cas de typhon (© Carine Dupuis)
Protéger les vitres est l’une des précautions à prendre en cas de typhon (© Carine Dupuis)

Le typhon a entrainé des vents forts, jusqu’à 250km/h, des vagues imposantes et des précipitation importantes sur l’ensemble du pays. Ces pluies ont détrempé les sols entrainant des éboulements, des glissements de terrain et des coulées de boue. Malgré la fin de la tempête, l’état des sols reste dangereux dans certaines régions.

Le passage du typhon a été suivi par le retour d’un temps ensoleillé et d’une hausse importante des températures.

Neoguri a fait au moins 7 morts, dont un enfant de 12 ans emporté par une coulée de boue dans la préfecture de Nagano, et 66 blessés. De nombreuses personnes ont également dû trouver refuge dans des abris au plus fort de la tempête.

Sur le plan matériel, plus de 600 maisons ont été sinistrées et les dégâts se comptent en milliards de yens.

Carine, ancienne rédactrice à Japoninfos.com, présente à Okinawa lors passage du typhon, nous donne ses impressions.

En ayant l’habitude des cyclones (je suis originaire de la Réunion), on ne s’inquiète pas vraiment à l’approche d’un typhon, même d’un si gros. Si vous prenez les précautions nécessaires en général tout va bien, à moins bien sûr que vous vous situiez dans des zones à risques (du type éboulement de terrain, près de la mer…).
Dans ma résidence nous avons eu quelques coupures de courant dans la journée, mais rien d’autre. Je ne sais pas si j’ai eu de la chance comme le disent les autres résidents, mais aucune infiltration d’eau dans mon studio.

Seul souci, les portes-fenêtres qui était en plein vent. Les rafales étant violentes, et donc je me suis vraiment inquiétée. Au plus fort du typhon, les rafales de vent et de pluies étaient plus qu’impressionnantes.

 

Pierre-Etienne De Lazzer – sources : Wikipedia, Le Monde, Libération, Japoninfos.com, The Japan Times, The Asahi Shimbun

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentLes mascottes à l’honneur dans ZOOM Japon
Article suivantHiroshi Sugimoto en exposition à Paris

1 COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.