Un chirurgien français est parti en Corée du Nord soigner Kim Jong-Il, après avoir été contacté directement à Paris par le fils aîné du dirigeant nord-coréen, a affirmé lundi une télévision japonaise.

La santé du « cher leader » fait l’objet de nombreuses rumeurs depuis qu’il n’a pas assisté, le 9 septembre, à la grande parade marquant le 60e anniversaire du régime de Pyongyang.

Les autorités sud-coréennes estiment que M. Kim a été victime d’une attaque cérébrale mais qu’il est toujours au pouvoir.
La télévision japonaise Fuji TV a diffusé lundi des images, filmées la semaine dernière à Paris, d’un homme présenté comme Kim Jong-Nam, le fils aîné de Kim Jong-Il.

Selon la chaîne, Kim Jong-Nam s’est rendu dans un hôpital parisien, non cité, pour y rencontrer un neurochirurgien qui s’est ensuite rendu à Pyongyang sous escorte nord-coréenne.

Fuji TV a montré des images de ce chirurgien, dont le nom n’a pas été donné et dont le visage était flouté, prises à l’entrée de l’aéroport Charles de Gaulle en région parisienne, deux jours après l’entrevue avec Kim Jong-Nam selon la chaîne.
Interrogé sur sa destination par un journaliste, il a simplement dit qu’il se rendait à Pékin, point de passage obligé pour les voyageurs à destination de la Corée du Nord.

AFP

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentDeux condamnés à mort exécutés au Japon
Article suivantRallye-Japon: Les ambitions de Loeb