Le 7 novembre dernier, Takuya Tasso, gouverneur de la préfecture d’Iwate, était présent à à la Maison de la Culture du Japon à Paris afin de remercier la communauté internationale pour son aide après la catastrophe de mars 2011.

Démonstration de danse traditionnelle d'Iwate par des lycéens.
Démonstration de danse traditionnelle d’Iwate par des lycéens.

La préfecture d’Iwate, la seconde plus grande du Japon après celle d’Hokkaidô, se situe sur la côte nord-est du pays. Elle a donc été particulièrement touchée par le tsunami causé par le violent séisme de mars 2011. Les dégâts humains et matériels ont été très lourds. Après le choc, les habitants ont fait face avec courage à la catastrophe. C’est dans la solidarité, qu’ils ont commencé à reconstruire ce qui était leur maison, leur ville et finalement leur vie.

Le gouverneur de la préfecture d'Iwate, Takuya Tasso.
Le gouverneur de la préfecture d’Iwate, Takuya Tasso.

Cette reconstruction a également été rendue possible grâce à l’aide, notamment un soutien financier important, venue des quatre coins du monde dont la France. Pour remercier de cet élan de générosité, la préfecture d’Iwate a organisé le 7 novembre une grande soirée culturelle à la Maison de la Culture du Japon à Paris. Le gouverneur Takuya Tasso a présenté un bilan de la reconstruction dans sa préfecture ainsi que dans la région du Tôhoku. Puis, accompagné de nombreux autres officiels présents pour l’occasion, il a manifester sa gratitude aux partenaires français et européens qui ont activement contribué aux efforts.

Fabrication de mochi.
La fabrication de mochi.

Les discours ont ensuite laissé place à la danse avec des lycéens venus spécialement d’Iwate pour interpréter une danse traditionnelle. Il était également possible de déguster des plats typiques accompagnés de sake locaux, dont les fameux mochi. Les invités ont pu assister à la fabrication de ces préparations à base de riz gluant. La fabrication des mochi, dont il existe plus de 300 recettes différentes dans la préfecture, nécessite la participation de toute la communauté et est un parfait exemple de la solidarité dont ont fait preuve les habitants sinistrés. Enfin, il est possible de suivre les différentes étapes de la reconstruction grâce à une exposition de photographies et de vidéos de témoignages qui sera accessible au public jusqu’au 15 novembre.

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentHayao Miyazaki reçoit un Oscar d’honneur
Article suivantArrasu Nihon Matsuri à Arras

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.