Pendant une randonnée organisée près de la Grande Muraille de Chine, trois touristes japonais ont trouvé la mort après de fortes chutes de neige samedi soir.

Sont décédés deux femmes de 62 et 68 ans et un homme de 76 ans. Une autre touriste japonaise et un guide chinois ont pu être secourus.

L’agence de tourisme Amuse-Travel Co. qui a organisé le voyage, déclare que l’autre guide pourrait être également mort.

L’accident s’est produit près de la frontière entre Pékin et la province de Hebei. Selon le Xinhua News Agency, agence de presse officielle, le groupe marchait sur une montagne surplombant la Grande Muraille. Ils ont apparemment perdu leur chemin durant la tempête de neige.

Trois ans auparavant, l’agence organisait un voyage à Hokkaido où huit touristes et un guide sont morts de froid. L’agence de tourisme du Japon, Japan Tourism Agency – 観光庁, envisage de remettre en question la gestion de la sureté de Amuse-Travel.

Un responsable de l’agence déclare que la société travaille, depuis la tragédie de 2009, au renforcement de la sécurité de ses voyages et que l’agence se voit désolé de ne pas avoir été capable d’empêcher un autre accident. Le président de la société, Katsumi Itai, arrivé à Pékin lundi, prévoit de visiter le lieu du drame mardi.

Carine Dupuis – source : The Japan Times
close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentLa sécurité des centrales nucléaires renforcée
Article suivantGuerre des mots au sommet de l’ASEM

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.