Fumio Kishida, le Ministre des Affaires Étrangères, s’est rendu à Tchernobyl, le site de la catastrophe nucléaire de 1986 en Ukraine. Il y a visité la centrale nucléaire détruite et ses alentours et cherche à prendre exemple sur le nettoyage effectué là-bas.

Cette visite a pour but de trouver d’autres moyens afin d’améliorer les efforts pour endiguer la crise à la centrale nucléaire de Fukushima, après la fusion des cœurs de trois réacteurs nucléaires suite au tsunami du 11 mars 2011. Le Japon et l’Ukraine avaient signé un accord de coopération quant à la gestion de catastrophes nucléaires l’année dernière.

Kishida a visité le réacteur n°4 de la centrale de Tchernobyl, qui avait explosé en avril 1986 ainsi qu’un village évacué par ses 50 000 habitants afin d’échapper aux retombées radioactives. Les officiels ukrainiens espèrent aussi montrer au ministre, qui est un natif de Hiroshima, la décontamination du pays et les efforts incessants mis en œuvre chaque jour, ainsi que la compensation prolongée envers les personnes évacuées.

Il rencontrera son homologue ukrainien, Leonid Kozhara, avant de rentrer au Japon mardi.

Claire Bouyssou – source: The Japan Times

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentJournée porte ouverte au Dôjô Kodokan
Article suivantRevue de presse du 26 août 2013

1 COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.