La population nippone a baissé pour la seconde année consécutive, ont annoncé jeudi les autorités, tirant la sonnette d’alarme sur les conséquences de cette chute démographique, combinée à un taux de natalité très bas, sur la croissance à long terme du pays et sa capacité à maintenir à flot le système des retraites. La population japonaise s’est établie à 127,05 millions d’habitants au 31 mars, en diminution de plus d’un millier et demi sur les 12 mois précédents, prolongeant une tendance à la baisse enregistrée en 2006 pour la première fois depuis le début des compilations statistiques démographiques. La proportion de Japonais âgés de 65 ans et plus atteint désormais un taux record de 21%, ce qui le conforte dans sa première place mondiale. Le taux de natalité du Japon se situe à 1,32%, soit bien en deçà des 2,07% qu’il lui faudrait atteindre pour compenser le veillissement de sa population.

Source : Lejdd.fr

PARTAGER