À la suite de l’assassinat des deux otages japonais en Syrie par l’organisation terroriste de l’État Islamique, au moins six mosquées et une organisation musulmane ont été menacées.

La mosquée de Tôkyô (© Wiiii)
La mosquée de Tôkyô (© Wiiii)

Selon l’Association musulmane du Japon, le pays compterait entre 60 et 70 mosquées. 16 d’entre elles ont répondu à une enquête et 6 (Ichinomiya, Niihama, Nagoya, Sapporo, Tôkyô et Yokohama) déclarent avoir reçu des appels ou des courriels injurieux et menaçants comme « Mourez », « Religion d’assassin », « Je déteste jusqu’à la vue des musulmans » ou encore « Partez du Japon maintenant si vous ne voulez pas être tués ». À Sendai, un étudiant de confession musulmane s’est également vu refuser la location d’un logement du fait de sa religion.

L’association et les différentes mosquées japonaises avaient rapidement réagi en condamnant les actes de l’organisation terroriste expliquant que de telles pratiques n’ont rien à voir avec les enseignements de l’Islam. Elles avaient également appelé à ce que les musulmans ordinaires ne soient pas assimilés à l’État Islamique.

Certaines mosquées, préoccupées par la sécurité des enfants qui les fréquentent, ont contacté la police locale afin d’en savoir plus sur les mesures de sécurité.

Heureusement, après les menaces, les institutions ont aussi reçu de nombreux messages de soutien, comme la mosquée de Nagoya qui a reçu un bouquet de fleurs accompagné de la note : « En espérant qu’il n’y ait plus d’autres préjugés ».

Pierre-Etienne De Lazzer – source : The Japan Times

close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.