Le bœuf de Kôbe, viande de qualité réputée pour être une des meilleurs du monde. Certifiée après un long examen de sa qualité, de sa couleur, son odeur. C’est le processus, couteux et long, de production qui fait augmenter les prix. Un travail reposant sur le bien-être et l’excellente nutrition des animaux. Mais pour autant est-ce une viande réservée aux plus riches ?

Le bœuf de Kôbe, une expérience gastronomique unique

Avant de se pencher plus en détail sur le prix de cette viande il faut d’abord aborder son histoire. On parle beaucoup de bœuf Wagyû ou de bœuf japonais. Et bien il d’agit juste de l’espèce de bovidé originaire du Japon dans laquelle une race, le bœuf de Tajima, deviendra après évaluation du bœuf de Kôbe. Si vous souhaitez en savoir plus sur l’appellation Bœuf de Kôbe, vous pouvez également regarder cet article plus détaillé, sur la certification de la viande.

L’histoire du bœuf de Kôbe

Avant la Restauration de Meiji en 1868, les Japonais ne consommaient pas ou peu de viande à cause des préceptes bouddhiques. Le respect des autres formes de vies étant un des concepts fondateurs de cette religion. Depuis son arrivée au Japon au 6e siècle les Japonais s’abstenaient donc, sous l’impulsion des élites, d’en consommer, mais tout changea après 1868.

Un commerçant anglais basé à Kôbe, dans la préfecture de Hyôgo eut envie de consommer la viande d’un bœuf Wagyû qu’il avait reçue d’un fermier local. Il adora le goût persillé de la viande et recommanda ce plat à tous. C’est ainsi qu’a commencé l’histoire du bœuf de Kôbe. Aujourd’hui le bœuf de Kôbe est une des meilleures viandes, mais aussi une des plus chères au kilo du monde.

Des critiques dithyrambiques

C’est dans surprise que l’on déguste principalement le bœuf de Kôbe dans la ville éponyme. Au Japon, une multitude de restaurants proposent cette viande de qualité à leur carte. Tout le monde s’accorde sur le fait que le beouf de Kôbe est une si ce n’est la viande la plus tendre au monde, grâce au gras parcourant le muscle, elle fond littéralement dans la bouche. Les éleveurs consacrent une grande partie de leur moyen pour le bien être de l’animal. Le bœuf Wagyû est massé, nourris avec des céréales de qualité (millet, riz), hydraté avec de l’eau pure, tout cela pour que le muscle se charge de gras. Les critiques notent également un goût persillé unique à cette viande. Vous aurez d’autres précisions sur la production du bœuf de Kôbe dans un article remis au goût du jour ici.

bœuf de Kôbe, Bœuf de Kôbe: Un goût unique et accessible !
Boeuf de Kôbe préparé en restaurant ©MOURIYA

Le bœuf de Kôbe est-il la viande la plus chère au monde ?

Avant de parler du prix au kilo, il faut trouver un établissement où déguster cette viande. Pour cela il existe un registre où les restaurants se fournissant en bœuf de Kôbe de qualité que vous pouvez retrouver ici. Venons-en à présent à la question qui fâche : le prix du bœuf de Kôbe est-il si élevé que ça ?

En restaurant, vous trouverez différent plat à des tarifs eux aussi différents. Prenons par exemple les menus de deux des plus connus et renommé restaurants de bœuf de Kôbe de la préfecture de Hyôgo, mais également du Japon entier : Môriya et Steak Aoyama. Ces deux établissements proposent des menus allant de 6000 yens à 16000 yens maximum, soit entre 55 et 150 euros. Ce qui correspond à des prix de plats de restaurants étoilés. Peu importe le menu, vous aurez le droit à une pièce de viande, un steak, un faux-filet. Vous n’aurez pas un kilo mais plutôt 150 grammes accompagné d’une salade, de légumes grillés, de riz et d’un thé.

La différence entre ces menus repose sur la qualité de la viande utilisée. Ainsi plus on monte dans les prix plus on se rapproche de la viande A5, la plus haute qualité atteignable.

tranche de boeuf de Kôbe
Bœuf de Kôbe découpé en tranche

Au final, le bœuf de Kôbe est une viande chère, mais loin d’être inaccessible, on tourne à environ 370€ le kilo. On trouve néanmoins quelques élevages en France, dans l’Aisne. La viande la plus chère au monde est issue d’une vache Blonde d’Aquitaine. C’est un plat à déguster une fois dans sa vie. Manger du bœuf de Kôbe reste une expérience à tenter si vous allez au Japon. 150 euros ce n’est pas chère payé pour pouvoir déguster une viande de qualité, préparé avec grands soins. Vous trouverez forcément un menu dans votre budget.

Source : http://www.kobe-niku.jp/

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentAides pour les défavorisés | Erreurs de notation | Taux de natalité au plus bas
Article suivantNumérisation des activités | Accusations à Yokohama | Super lune éclipsée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.