Alors qu’il avait initialement dit à l’AIEA qu’il n’avait besoin d’aucune aide, le Japon a reçu la visite des experts de l’Agence internationale de l’énergie atomique ce dimanche pour inspecter la centrale nucléaire de Kashiwazaki-Kariwa, dont la sécurité a été mise en cause par le séisme du 16 juillet. De petites fuites radioactives avaient suscité l’inquiétude dans l’archipel.

Source : le jdd.fr

PARTAGER