Des documents dévoilés à la demande de la NHK montrent qu’un tsunami dépassant les niveaux prédits au moment de la conception de la centrale nucléaire Fukushima Dai-ichi pourrait frapper les réacteurs de la centrale.

La Compagnie d’électricité de Tokyo, Tepco, avait calculé les données il y a trois ans. L’Agence de sûreté nucléaire et industrielle du gouvernement a déclaré en août, à la presse, avoir reçu de Tepco les documents en question quatre jours avant la catastrophe du 11 mars. Les documents reçus par la NHK portent la mention « Confidentiel ». Ils mettent en garde contre des tsunamis pouvant atteindre 8,4 à 10,2 mètres de haut, susceptibles de frapper les six réacteurs de la centrale, si un puissant séisme similaire à celui qui avait dévasté la région en 1896 venait à se produire. La centrale a été conçue pour résister à des tsunamis de 5,7 mètres de haut maximum. Certains documents faisant référence à des plans envisageables mentionnent que des mesures préventives contre les tsunamis seront examinées à partir de la mi-avril, et que des plans appropriés pour la centrale seront mis en oeuvre en octobre de l’année prochaine.

Article original: NHK World Service Français © 2011