Les îles Senkaku bientôt au Japon?

Les îles Senkaku se situent à environ 400 km au Sud-Est de l’île d’Okinawa, dans la mer de Chine orientale.

Carte des îles Senkaku (Wikipédia)

L’archipel, composé de 5 petites îles et de 3 rochers, est sous souveraineté japonaise « au vu du droit international et de l’histoire » a rappelé le Premier ministre japonais, Yoshihiko Noda. Mais celle-ci est remise en cause par les voisins chinois et taïwanais.

En effet, l’archipel est contrôlé par le Japon depuis 1895 et la guerre sino-japonaise. Après la seconde guerre mondiale, les îles sont occupées par les États-Unis jusqu’en 1972, elles reviennent alors au Japon avec les îles Ryûkyû (dont fait partie Okinawa). Cependant, les Senkaku ne sont pas mentionnées dans le traité, selon le souhait des États-Unis de ne pas être mêlés à une querelle territoriale, ainsi, elles se sont vues réclamées par la Chine et Taïwan.

Après plus de 6 mois de secrètes négociations, le gouverneur de Tôkyô,  Shintaro Ishihara, a créé la surprise, lundi, en annonçant que la ville était prête à acheter 3 des îlots afin de contrôler l’expansion de l’influence chinoise dans les eaux proches de l’archipel. Il a également annoncé que « l’attitude du gouvernement actuel pourrait mettre en danger [les îles Senkaku] » et que « le gouvernement métropolitain de Tôkyô les protégera ».

Yoshihiko Noda a fait savoir, mercredi, que le gouvernement central allait prendre en considération la possibilité d’un rachat des îlots en attendant la confirmation des intentions du propriétaire, un habitant de Saitama.

Les tensions entre le Japon, la Chine et Taïwan pour le contrôle de ces cailloux stratégiques ne sont donc pas prêtes de se calmer.

Pierre-Etienne De Lazzer – sources: Wikipédia, The Japan Times, The Daily Yomiuri, The Asahi Shimbun