Le lundi 22 janvier, un exercice d’évacuation face à une attaque de missiles a eu lieu avec des centaines de participants dans le centre de Tôkyô. C’est le premier exercice d’évacuation qui a eu lieu dans la capitale. 

Les exercices d’évacuation au Japon

Après le lancement des missiles balistiques de la Corée du Nord, le gouvernement japonais, par prise de précaution, organisa des exercices d’évacuation similaires dans d’autres régions du pays comme Akita, Niigata ou Toyama. Cet exercice a été organisé en association avec le cabinet gouvernemental du quartier Bunkyô, le gouvernement métropolitain de Tôkyô, le Secrétariat du Cabinet et l’Agence de gestion des incendies et catastrophes.

Le déroulement de l’exercice d’évacuation

L’exercice s’est déroulé dans le quartier de Bunkyô à 10h environ. 100 résidents locaux et employés de bureau ont été évacués au sous-sol du bâtiment du gouvernement de service. En parallèle, 150 employés des entreprises voisines se sont rendus dans un passage souterrain du parc d’attraction Dome city de Tôkyô. Les autorités ont appelé les habitants à évacuer vers des zones souterraines ou à l’intérieur des bâtiments via un système sans fil commun. En tout, 350 personnes y ont participé. Certains d’entres eux ont soulevé le fait qu’il s’agissait d’un bon exercice pour savoir comment agir dans ce genre situation tandis que d’autres ont relevé que le gouvernement n’était pas encore prêt à faire évacuer correctement la population en raison d’un manque d’abris dans les lieux publics.