Aujourd’hui se tient à Séoul la seconde journée du Sommet sur la sécurité nucléaire. Ce sommet rassemble les chefs d’État de 53 pays. La Chine représenté par Hu Jintao, le Japon par Yoshihiko Noda et les Etats-Unis par Barack Obama, ont fait également le déplacement. Ce sommet devrait aborder différents questions telles que  la gestion des risques dans les centrales nucléaires; une interrogation qui fait suite à la catastrophe de Fukushima. Ou comment renforcer le contrôle des matériaux nucléaires et éviter qu’ils ne tombent aux mains de terroristes ? Et  enfin comment éviter des attaques soient menées contre les celles-ci .

En effet, si un groupe de terroriste décidait de s’attaquer à un pays par le nucléaire, les retombés ne seraient pas seulement nationales. C’est pourquoi le président de la Corée du Sud, Lee Myung-bak, a appelé ce matin à une coopération internationale. Le président des États-Unis a confirmé ces paroles et ajouté que malgré les progrès qui ont été réalisés, ceux-ci sont loin d’être encore suffisant.

Bien sûr, pour ces quatre pays, la question nord-coréenne subsiste. Rappelons que la Corée du Nord a l’intention de lancer une fusée dans l’espace entre le 12 et le 16 Avril. Cependant, ses voisins redoutent que des missiles soient cachés dans les étages de la fusée. Le président Chinois veut régler cette affaire pacifiquement et Barack Obama lui a demandé de faire pression sur la Corée du Nord afin que celle-ci renonce au lancement de son satellite.

Mélanie – Source : NHK World